23-09-2016
Mises en garde de l’Autorité des services et marchés financiers
Offres d'investissement de type pyramidal et systèmes de Ponzi : la FSMA met le public belge en garde

L’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) met en garde le public contre les offres d’investissements promettant des rendements exceptionnels et s’appuyant, de manière visible ou non, sur la mise en place d’un système de recrutement, de parrainage ou d’adhésion. Si elles paraissent très attractives, les gains que font miroiter ces offres sont irréalistes. Il s’agit généralement d’escroqueries, menant, dans la plupart des cas, à la perte du placement de départ, que ce soit en partie ou dans sa totalité.

Le modus operandi est le suivant : l’initiateur de la pyramide propose à des investisseurs potentiels des offres d’investissement promettant des rendements très intéressants, se situant bien au-delà du marché. Attirés par ces promesses de gains, l’initiateur de la pyramide obtient des premiers versements d’investisseurs. Toutefois, contrairement aux promesses, ces premiers versements ne sont jamais investis. Les investisseurs sont en revanche invités à recruter à leur tour de nouveaux entrants, avec à nouveau la promesse d’augmenter leurs gains. L’entrée de nouveaux investisseurs permet de nouvelles rentrées d’argent, qui tout comme les précédentes, ne sont pas investies, mais servent à rémunérer, en partie, les premiers investisseurs. Au fur et à mesure, la pyramide se constitue, ses étages supérieurs continuant à recevoir des montants aussi longtemps que de nouveaux investisseurs entrent dans le système. Cette progression ne peut toutefois croître à l’infini. Lorsque les étages inférieurs ne peuvent plus recruter de nouveaux membres, la pyramide s’écroule. La majorité des investisseurs ne récupèreront alors jamais plus leur mise de départ (que ce soit en partie ou dans sa totalité).

Le système de Ponzi est une fraude similaire. Dans le cadre de ce système, qui repose lui-aussi sur un montage financier basé sur des offres d’investissement avantageuses et se situant généralement bien au-delà du marché, les investisseurs ne sont pas nécessairement contraints de recruter de nouveaux investisseurs. Toutefois, à nouveau, les montants versés par les investisseurs ne sont pas investis et servent à payer les rendements des investissements effectués par les premiers investisseurs (outre, naturellement, l’enrichissement personnel de l’initiateur du système). Si l’escroquerie n’est pas découverte, elle apparait au grand jour au moment où les nouveaux investisseurs entrants ne sont plus suffisamment nombreux pour financer les rendements des personnes ayant investi avant eux.

La FSMA appelle donc les investisseurs à la plus grande prudence et les invite à ne pas répondre à ce type d’offre, ni à les relayer auprès de tiers.

Afin d’éviter ce type de fraude, la FSMA recommande en outre à l’investisseur de :

  • se méfier des (promesses de) gains hors de toute proportion. Un investissement garanti avec un rendement élevé bien au-delà du marché est bien souvent trop beau pour être vrai ;
  • toujours vérifier l’identité de la société (identité sociale, pays d’établissement, etc.). Si cette société n’est pas clairement identifiable, aucune confiance ne peut lui être accordée ;
  • vérifier si l’investissement est soumis à un contrôle de la FSMA et si la société qui le propose dispose dès lors d’un agrément. À cet égard, veillez à consulter les listes des personnes habilitées à fournir des services financiers réglementés, publiées sur le site internet de la FSMA - onglet « prestataires de services financiers »
  • exigerde son intermédiaire des informations claires et compréhensibles. L’investisseur s’abstiendra d’investir s’il ne comprend pas parfaitement ce qui lui est proposé.

En cas de doute par rapport à une offre d’investissement qui présenterait les apparences d’une fraude de type pyramidal ou Ponzi, n’hésitez pas à contacter directement la FSMA (e-mail : info@fsma.be). Pour toutes questions ou plaintes relatives à un système pyramidal, nous vous invitons également à contacter la Direction générale de l’Inspection économique, qui est compétente en la matière (eco.inspec.di@economie.fgov.be ou via le site web du SPF Economie).


PDF version pdf