Consommateurs

Puis-je poursuivre ma pension complémentaire sur base individuelle ?

Si vous quittez votre emploi et que votre nouvel employeur n’organise pas de plan de pension complémentaire (ou seulement un plan ne permettant de constituer qu’une pension complémentaire très faible), vous pouvez, à certaines conditions, continuer à épargner vous-même pour une pension complémentaire. Cela peut se faire par le biais de la pension libre complémentaire pour les travailleurs salariés.

Avant, il existait un système dit de « continuation à titre individuel ». Il permettait aux personnes qui avaient quitté leur emploi et dont le nouvel employeur n’organisait pas de plan de pension de conclure un contrat de pension individuel et d’ainsi épargner jusqu’à 2 450 euros par an (en 2019) pour se constituer une pension complémentaire. Ce système n’a rencontré qu’un succès très mitigé. Il a disparu avec l’instauration de la pension libre complémentaire pour les travailleurs salariés. Les personnes qui ont conclu un tel contrat ne sont toutefois pas obligées d’y mettre fin.

La pension complémentaire est une pension qui est constituée par un employeur (ou un secteur professionnel) pour ses travailleurs. La pension complémentaire est payée en complément à la pension légale et peut prendre la forme d'un capital unique ou d'une rente périodique (mensuelle, annuelle, ...).

Les pensions complémentaires sont également appelées le « deuxième pilier de pension ».

Travailleurs salariés : Plus d'informations

Dans ces Q&A, le terme plan de pension est utilisé comme terme général pour tous les types d'engagements de pension.
Si un employeur prend l'initiative d'organiser une pension complémentaire pour tous ou une partie des travailleurs de son entreprise, on parle d'un plan d'entreprise. Si l'initiative émane d'une commission paritaire d'un secteur professionnel en particulier, il s'agit d'un plan sectoriel.

Travailleurs salariés : Plus d'informations