Actualités et Mises en garde

Usurpation de l’identité de courtiers belges : gare aux arnaques !

Mises en garde
27/07/2020

Au cours des dernières semaines, la FSMA a observé plusieurs cas d’usurpations d’identité de courtiers belges par des fraudeurs anglophones. Les escrocs profitent de l’inscription de ces courtiers dans les registres de la FSMA pour faire croire à leurs clients qu’ils disposent d’un agrément auprès de celle-ci.

Des fraudeurs anglophones font usage des noms de courtiers inscrits auprès de la FSMA pour faire croire à leurs clients qu’ils disposent d’un agrément auprès de celle-ci.

À cette fin, ils utilisent frauduleusement les noms et autres informations légales de prestataires régulés et renvoient souvent les consommateurs sur le site web officiel de la FSMA pour tenter de convaincre qu’ils sont bien autorisés. Les consommateurs sont ainsi trompés, pensant avoir affaire à un acteur régulé, alors que l’identité de ce dernier est tout simplement usurpée.

Dans la plupart des cas, un site web est créé par les fraudeurs, avec une adresse internet correspondant au nom de l’intermédiaire dont l’identité est usurpée.

Comment éviter le piège ?

Cette pratique frauduleuse peut être difficile à repérer et à contrer. Nous vous invitons par conséquent à effectuer les démarches suivantes pour vous assurer que votre interlocuteur est bien celui qu’il prétend être :

  • Vérifiez que les coordonnées de contact reprises sur le site de la FSMA concernant cette société et que celles notées sur le site web de celle-ci sont bien les mêmes.

    Attention ! Il est toutefois fréquent que les escrocs usurpent également l’adresse postale de la société agréée. Le fait que la bonne adresse postale soit utilisée par votre interlocuteur n’est donc pas suffisant pour vous assurer de son identité ! 
  • Utilisez des moteurs de recherche en ligne pour vous assurer qu’il n’existe pas un autre site web au nom de la société autorisée.

Attention ! Il est fréquent que les escrocs utilisent une adresse internet très proche de celle du site officiel de la société dont ils usurpent l’identité en rajoutant un tiret dans l’adresse, en utilisant une autre extension (.com à la place de .be par exemple), … ou usurpent l’identité d’intermédiaire n’utilisant pas de site internet.

  • Confrontez les informations officielles avec les faits. Par exemple, si votre interlocuteur prétend représenter une société établie en Belgique mais vous contacte avec un numéro de téléphone étranger, cela doit vous alerter. De la même façon, vous devez être méfiant si le site web de la société est uniquement en langue anglaise alors que la société prétend être établie en Belgique.
  • Utilisez des outils en ligne permettant de vérifier la date de création du site web utilisé par vos interlocuteurs. Si le site web est très récent, il s’agit d’un indice important permettant de douter de la fiabilité de celui-ci.
  • Si vous avez le moindre doute concernant l’identité de votre interlocuteur, prenez contact avec la FSMA via le formulaire de contact électronique.