search_api_autocomplete
Home

Les fonds d’investissement belges atteignent un record et pèsent aujourd’hui plus de 199 milliards d’euros

Communiqué de presse
Grafisch overzicht van de Belgische openbare ICB’s

L’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) met à la disposition du grand public un aperçu trimestriel des OPC publics belges, appelés communément fonds d’investissement. L’aperçu qui concerne le troisième trimestre de l’année 2021 laisse notamment apparaître une croissance importante des fonds mixtes et des fonds d’épargne pension ainsi qu’un intérêt grandissant des investisseurs pour les fonds qui font référence à la durabilité.

Importance des « data »

Dans l’exercice de ses missions de contrôle, l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) collecte un grand nombre de données. Celles-ci lui permettent par exemple de réaliser une analyse constante des risques mais aussi d’effectuer un monitoring des secteurs sous sa supervision ou encore de détecter certaines tendances et d’y réagir rapidement. La FSMA partage dès aujourd’hui avec le grand public plusieurs données en lien avec le secteur des organismes de placement collectif belges à nombre variable de parts offerts au public, les « OPC publics belges ». Les OPC publics belges, qui sont sous la surveillance de la FSMA, sont des produits d'investissement très courants parmi les investisseurs particuliers belges. Un tel aperçu sera dorénavant publié pour chaque trimestre.

Plus de 195 milliards d’euros dans les OPC publics belges

L’actif net total des OPC publics belges a atteint un record en 2021, avec plus de 199 milliards d’euros. Cela représente une augmentation de près de 27 % au cours de l'année écoulée. Cette croissance sans précédent s’explique par le rendement positif des actifs en portefeuille, mais également par un volume de souscriptions élevé. Si le Belge est traditionnellement enclin à placer son argent sur les comptes d’épargne, dont l’encours total atteint plus de 293 milliards d’euros, les OPC publics belges ne sont dès lors pas loin derrière et ont connu des souscriptions nettes de plus de 17 milliards au cours de l'année écoulée.

Croissance des fonds mixtes et des fonds d’épargne pension

L’aperçu fournit des données en distinguant les fonds selon leur politique d’investissement. Il ressort que les fonds mixtes – qui investissent tant dans des actions que dans des obligations –, les fonds d’épargne pension et les fonds d’actions ont connu une augmentation importante, tant au cours du troisième trimestre de l’année 2021 que sur les 12 derniers mois.

Les fonds mixtes et les fonds d'épargne pension constituent des types de fonds populaires auprès des investisseurs particuliers. Les souscriptions nettes dans ces types de fonds sont donc un indicateur important de l'intérêt des investisseurs particuliers pour l'investissement dans les OPC. Au cours de l'année écoulée, les fonds mixtes et les fonds d'épargne-pension ont connu des souscriptions nettes, respectivement de 6,16 milliards d’euros et de 394 millions d’euros.

Les investisseurs optent pour des fonds présentant des caractéristiques durables

Un élément marquant de cet aperçu est la proportion importante de fonds qui font référence à la durabilité. Ces types de fonds ont connu des souscriptions nettes de plus de 5 milliards d’euros au troisième trimestre de l’année 2021, ce qui témoigne de l’intérêt des investisseurs pour les produits financiers durables.

L’aperçu trimestriel des OPC publics belges est disponible sur le site web de la FSMA.