search_api_autocomplete

Quel montant de cotisations peut-on verser ?

Vous n'êtes pas obligé de payer des cotisations chaque année ni d’en verser tout au long de votre carrière. Vous êtes libre, jusqu'à un certain plafond, de décider du montant des cotisations que vous voulez verser.

Pour être fiscalement déductibles, les cotisations PLCI ne peuvent pas excéder 8,17 % de votre revenu professionnel imposable net d’il y a trois ans, avec un plafond absolu fixé à 3 859,40 euros pour l’année 2023.

Si vous optez pour une PLCI « sociale », vous pourrez verser jusqu’à 9,40 % de votre revenu professionnel imposable net d’il y a trois ans, avec un plafond absolu fixé à 4 440,43 euros pour l’année 2023. 10 % au moins de cette cotisation devront être affectés au volet de solidarité.

Ces plafonds sont revus chaque année. Vous pouvez choisir de verser les cotisations en une fois ou de façon étalée sur l’année (tous les mois par exemple).

Il n’est pas obligatoire de verser une cotisation chaque année, mais si vous choisissez d’en verser une, elle ne peut être inférieure à 100 euros. Ce montant minimum peut être versé quelle que soit la hauteur de vos revenus professionnels.

Vous venez de démarrer votre activité en tant qu’indépendant

Si vous venez de démarrer votre activité en tant qu’indépendant, votre cotisation PLCI ne pourra pas être calculée sur la base de votre revenu professionnel d’il y a 3 ans. Les pourcentages ci-dessus seront dans ce cas appliqués sur le revenu utilisé pour calculer le montant de vos cotisations sociales (ou, sur demande, sur le revenu minimum).

L’intervention de l’INAMI

L’intervention de l’INAMI, dont bénéficient certains indépendants dans le secteur médical, n’est pas prise en compte dans le calcul du plafond maximum.