search_api_autocomplete
Home

Combattre le Closet Indexing – Une nouvelle approche développée par la FSMA

Communiqué de presse
Voorstelling van een koers met grafieken

Le Closet Indexing désigne la pratique qui consiste à promouvoir un fonds d’investissement comme étant géré activement alors qu'en réalité le fonds reste proche d'un indice de référence (benchmark). L’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) a développé une méthodologie inédite pour détecter d’éventuels Closet Indexers sur le marché des fonds publics belges.

Le Closet Indexing : une pratique préjudiciable pour les investisseurs

Cette pratique porte préjudice aux investisseurs car, d’une part, ils ne bénéficient pas de la gestion active décrite dans la politique d’investissement et, d’autre part, ils paient des frais plus élevés que ceux facturés pour une gestion passive. Ils reçoivent donc une gestion passive au prix d’une gestion active.

Une approche inédite développée par la FSMA

Les analyses menées précédemment au niveau européen par l’ESMA pour détecter les Closet Indexers potentiels ciblaient uniquement les fonds d’actions (37 % du marché). L’importance des fonds mixtes (42 % du marché) – qui investissent tant dans des actions que dans des obligations - et, dans une moindre mesure, des fonds obligataires (6 % du marché), sur le marché des fonds publics belges a conduit la FSMA à élargir le champ des analyses.

La FSMA a donc développé, en s’appuyant sur son centre d’expertise data analytics, une méthodologie inédite de détection des potentiels Closet Indexers. Cette méthodologie peut être appliquée à l’ensemble des fonds, quelle que soit leur politique d’investissement (actions, obligations ou mixtes).

Pour y parvenir, la méthodologie compare notamment la performance des fonds avec la performance de combinaisons d’indices. Travailler avec des combinaisons d’indices permet d’élargir le champ d’application puisque de nombreux fonds, en particulier les fonds mixtes, utilisent plusieurs indices (par exemple, un indice pour la composante action du portefeuille et un autre indice pour la composante obligataire). Cette méthodologie nécessite des outils d’analyse performants puisque les combinaisons d’indices possibles (selon les indices utilisés et la pondération entre ceux-ci) sont extrêmement nombreuses.

Aucun Closet Indexer n’a été détecté…

Cette méthodologie a été déployée sur le marché des fonds public belges. L’analyse quantitative a fait ressortir un certain nombre de Closet Indexers potentiels. Les analyses qualitatives ont par la suite permis d’affirmer qu’il ne s’agissait en réalité pas de Closet Indexers. Au terme de l’analyse, aucun Closet Indexer n’a donc été identifié, ce qui constitue une bonne nouvelle pour les investisseurs.

…mais 4 fonds n’étaient pas suffisamment transparents

Pour 4 fonds, la FSMA a réalisé une analyse approfondie, notamment sur la base de documents internes dont elle a pu prendre connaissance. Cette analyse a permis de constater que ces 4 fonds sont gérés en faisant référence à un indice sans que cela apparaisse dans l’information qui est mise à la disposition des clients.

Il ne s’agit pas de Closet Indexing car l’ intention de ces fonds n’est pas de rester proche de cet indice. Mais le fait que ces fonds utilisent un indice, par exemple lorsque l’objectif est de réaliser une performance supérieure à cet indice, doit être communiqué aux investisseurs. Les 4 fonds vont modifier leur documentation pour renforcer la transparence vis-à-vis des investisseurs.

La vigilance reste de mise

La méthodologie développée est un outil supplémentaire à la disposition de la FSMA afin de s’assurer que cette pratique ne s’installe pas dans notre pays. Des analyses de ce type seront donc réalisées de manière régulière.