search_api_autocomplete
Home

Institutions de retraite professionnelle : aperçu sectoriel 2017

Communiqué de presse
Pensions : un gaphique du total bilanciel des institutions de retraite professionnelle

L’année passée, le total bilantaire du secteur des institutions de retraite professionnelle (IRP) a continué à augmenter. Cette augmentation résulte principalement de la hausse des activités transfrontalières. C’est ce que révèle l’aperçu statistique annuel publié par l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA).

La FSMA assure le contrôle des IRP, encore appelées “fonds de pension”. Elle publie chaque année un résumé des données statistiques dont elle dispose concernant les IRP. La huitième édition de cet aperçu statistique est disponible dès aujourd’hui sur son site web.

Les principaux éléments de cet aperçu sont les suivants :

  1. Fin 2017,  l’on dénombrait 201 IRP, contre 199 fonds de pension en 2016.
  2. Ces IRP comptaient 1.734.315 affiliés, ce nombre ayant augmenté de près de 4 % en l’espace d’un an. Près d’un quart de cette augmentation est imputable aux fonds de pension exerçant également des activités transfrontalières.
  3. Le total bilantaire de l’ensemble des IRP atteignait, fin 2017, un montant de 35,1 milliards d’euros, ce qui représente une hausse de 18 % par rapport à l’année précédente. Cette hausse sensible résulte principalement de transferts de patrimoine provenant d’organismes de pension étrangers. Les IRP exerçant des activités transfrontalières dans le cadre de la gestion de plans de pension étrangers ont ainsi vu leur total bilantaire grimper jusqu’à 8,9 milliards d’euros.

    Graphique 1 : évolution du total bilantaire
  4. Les IRP belges ont investi environ trois quarts de leurs actifs dans des organismes de placement collectif (OPC), principalement des fonds d’actions et d’obligations. Elles ont en outre placé directement 11 % de leurs actifs dans des obligations et 9 % de leurs actifs dans des actions. En 2017, le rendement de ces investissements s’élevait à 5,3 %.

  5. Le faible niveau des taux d’intérêt oblige les IRP à affecter un montant plus important pour pouvoir honorer leurs futures obligations de pension. C’est ce qui explique la légère diminution du taux de couverture à 124 %. Le taux de couverture indique le pourcentage de moyens dont dispose un fonds de pension pour pouvoir satisfaire à toutes ses obligations.

Outre l’aperçu sectoriel 2017, les comptes annuels et quelques statistiques établies au niveau du secteur sont également consultables sur le site web de la FSMA.